Accueil > Actualités > Projet CADO - Challenge pour l’Acceleration Digitale de l’Ouest

Projet CADO - Challenge pour l’Acceleration Digitale de l’Ouest

masque

iD4CAR, Images & Réseaux, Atlanpole Biotherapies et Pôle Mer Bretagne Atlantique s’associent autour du "Challenge pour l’Accélération Digitale de l’Ouest". Ils bénéficient par ailleurs de l’expertise des autres pôles Valorial, S2E2 et Végépolys. Ensemble, les pôles mettent leurs forces en commun autour d’une vision partagée : « le numérique va bouleverser l’économie ». Il s’agit donc autour de 3 thématiques (Territoire intelligent, Santé et la valorisation des données satellitaires autour de l’océan et du littoral), de proposer aux acteurs du numérique de répondre aux défis portés par des sponsors : collectivités, industriels, CHU, acteurs de la santé, de l’énergie, de la mobilité, CNES ...

Ces sponsors vont exprimer des besoins ou proposer un terrain d’expérimentation pour les PME et startups du numérique. Les projets jugés comme les plus innovants seront financés à hauteur de 70K€ grâce à l’accompagnement des investissements d’avenir et les défis seront réitérés sur 3 ans. Les projets attendus sur l’ensemble des challenges seront des projets dont la durée de développement ne pourra pas accéder 6-9mois avec une perspective marché rapide.

THEMATIQUE TERRITOIRE INTELLIGENT

La thématique Territoire Intelligent est portée par les pôles iD4CAR et Images & Réseaux. A ce jour les sponsors sont Keolys, Enedis, Dassault Systèmes, GNFA, Renault, Schneider Electric, et Bouygues Energy System.


Bouygues Energies et Services :

Sur la base de l’infrastructure numérique Citybox, le défi proposé par Bouygues Energies et Services est de développer une solution innovante permettant de proposer un éclairage à la fois télégéré et dynamique (couplé par exemple à la captation de l’environnement sonore) selon différents scenarii notamment de mobilités, d’incidents ou liés à la sécurité. Les thématiques concernées sont donc les suivantes : « big data », « objets intelligents », et « multitude et approches centrées sur les utilisateurs ». Il s’agit d’aboutir à la réalisation d’une preuve de concept (« PoC »).

Dassault Systèmes : Modélisation et visualisation de la ville

Nantes Métropole et Enedis

Les participants sont invités à développer des services ou produits innovants exploitant les données mises à leur disposition par Nantes Métropole et Enedis en les croisant si nécessaire avec d’éventuels jeux de données complémentaires, afin de répondre aux objectifs visés par la métropole. Peuvent notamment être cités comme objectifs :

  • l’optimisation de la consommation d’un point de vue énergétique (kWh) ;
  • l’optimisation de la facture d’énergie (par ajustement d’éléments contractuels – tels que la puissance souscrite, la version d’utilisation - ou d’éléments liés à l’équipement – tels que l’énergie réactive) ;
  • l’identification d’anomalies ou des recommandations (par exemple pour l’éclairage public, en croisant les consommations avec les durées de fonctionnement ou la typologie urbaine) ;
  • l’accompagnement et la sensibilisation des usagers des équipements publics à la maîtrise de leur consommation énergétique ;
  • la prise en compte des enjeux et opportunités de rénovation énergétique des équipements.

GNFA

Les objets connectés n’ont pas encore trouvé de cas d’usages concrets dans le monde de la formation. Néanmoins, les professionnels pressentent leur utilité pour contribuer de façon ciblée aux parcours de formation.
Le défi consiste à définir des cas de démonstration de faisabilité préliminaire, même courte ou incomplète, illustrant une méthode ou idée afin d’identifier et d’illustrer les situations où les objets connectés apporteraient une valeur ajoutée à la formation (exemple systèmes E-BEACON).
Les preuves de concepts pourront être testées et démontrées dans les systèmes de formations développés par le GNFA.

Gruau

Dans le cadre de l’appel à défis 2016, Gruau propose un défi portant sur le véhicule utilitaire connecté.
Gruau souhaite associer son savoir-faire de carrossier à la connectivité pour apporter à tous les professionnels et leurs clients, plus de confort, de sécurité et de valeur à leurs déplacements.
Gruau souhaite axer le développement de la connectivité sur 4 niveaux :

  • 1 Communauté de professionnel (échange de service & matériels…)
  • 2 Communiquer sur les services proposés (leurs apporter du business)
  • 3 Disposer d’un GPS professionnel (localisation des travaux, véhicule communicant sur les infrastructures, hauteur de ponts...)
  • 4 Accroitre la notoriété de l’artisan

Keolis Rennes

Dans le cadre de l’appel à défis 2016, Keolis Rennes propose un défi portant sur l’information relative à la disponibilité des places réservés aux Personnes à Mobilité Réduite dans les bus et dans les rames de métro.
L’enjeu est de pouvoir informer les voyageurs attendant leur bus ou leur métro de la disponibilité ou non d’une place dans les prochains bus (ou métro), sur leur ligne et dans leur sens. Cette information doit leur permettre éventuellement de choisir de patienter le passage suivant en cas d’occupation.
L’ambition est de faciliter l’accès et d’améliorer les transports des personnels à mobilité réduite dans les transports du STAR.
La complexité de ce défi se situe dans la définition de la notion de « place PMR occupée » et dans la solution qui permettra de vérifier cette disponibilité. L’indication doit savoir préciser si la ou les places PMR sont occupées par des passagers prioritaires ou pas. Dans la négative, elle devra préciser si cette occupation est due à une affluence élevée, rendant quoi qu’il en soit difficile l’accès à une personne à mobilité réduite (fauteuil roulant, poussette,…).

Cet indicateur « d’accessibilité » devra donc probablement s’appuyer sur des solutions capables, en temps réel :

  • D’estimer la densité de voyageurs à bord,
  • D’identifier la présente à bord d’un ou plusieurs fauteuils ou poussettes,
  • De croiser ces données avec les caractéristiques des véhicules

Les résultats devront être mis à jours en temps réels pour être publié par Keolis Rennes sur son portail OpenData.
La solution doit prévoir des équipements embarqués et connectés sans intrusion aux systèmes embarqués existant dans un premier temps.

Renault Direction de la Recherche

Les automobiles, qu’elles soient propriété individuelle ou collective (flottes d’entreprise, flottes de car-sharing, de villes …) sont ou vont être de plus en plus équipées de capteurs. Ces capteurs, destinés principalement à la circulation ou au guidage, peuvent produire des données intéressantes pour l’écosystème intégrant ces véhicules.
On pense particulièrement aux capteurs de température, pluie, pollution, GPS … mais surtout aux diverses caméras qui seront présentes à bord.
Les données issues de ces capteurs vont permettre de valoriser les automobiles, y compris à l’arrêt, en stationnement.
Le défi proposé par la Direction de la Recherche est d’étudier et d’expérimenter des cas d’usage autour de l’exploitation de ces capteurs, en particulier les caméras et en particulier à l’arrêt.
On pourrait imaginer, hors contrainte légale, un appui pour la vidéo surveillance d’un site privé par exemple.
L’utilisation d’autres capteurs n’est pas exclue.



Les contacts

Isabelle DUSSUTOUR - Directrice Europe et International

Tel. : 02 28 44 36 50 - isabelle.dussutour chez id4car.org