Machinisme agricole, Engins off-road et Robotique mobile

La filière française d’agroéquipements se classe au 3ème rang européen en termes de production, avec un CA cumulé en 2015 de 4.4 milliards d’euros pour ses 430 fabricants et leurs 43 000 salariés. Quant au secteur des engins off-road, le marché français représente respectivement 3.5 milliards d’euros pour les engins de manutention et 2.4 milliards d’euros pour les engins de construction en 2015, sur lesquels sont positionnés près de 175 établissements. La période à venir s’annonce charnière pour les acteurs de ce marché très segmenté, avec une baisse attendue des ventes à court terme due à la conjoncture, et une mutation vers l’agriculture 3.0 à opérer.

Enjeux ID4CAR

Automatisation et robotisation

L’automatisation partielle ou totale des machines offre un levier de compétitivité certain, permettant en sus de soulager l’exploitant de certaines tâches pénibles et de renforcer l’attractivité de la profession grâce à une vitrine technologique. Bien qu’une massification de tels véhicules ne puisse être envisagée avant la décennie à venir, les travaux à court terme sont structurants car ils vont permettre de poser les fondations concernant les aspects de fiabilité, de sécurité et d’acceptation des engins agricoles et off-road autonomes.

Électrification

La filière s’est engagée depuis quelques années dans une démarche d’agriculture de précision afin de répondre aux nouvelles exigences en termes de bio-cultures et de diminution des produits phytosanitaires. Dans ce contexte, l’électrification des machines offre de nombreux avantages en permettant la diminution des émissions de particules à proximité de végétaux sensibles ou d’élevage, une meilleure précision dans l’application d’engrais et pesticides, ainsi que la possibilité de soulager certains organes mécaniques. A court terme, la priorité des acteurs de la filière sera d’établir la définition des normes qui seront adoptées à l’échelle internationale tout en s’assurant de leur faisabilité technique.