Services de Mobilité

Les services de mobilité connaissent un développement rapide et globalisé lié à l’avènement des TIC et de la prise en compte de problématiques sociétales par les institutions. En France, la mobilité intelligente représente un marché annuel de 4.5 milliards d’euros, et impacte plus de 45 000 emplois directs au sein de 1 000 entreprises.

Enjeux ID4CAR

Articulation entre services publics et offres privés

Traditionnellement mission des collectivités, la mobilité urbaine voit désormais un nombre important d’acteurs privés proposer des alternatives, que ce soit avec des offres de covoiturage, location de vélo, VTC, ou de services aux automobilistes ou aux piétons. La multiplication des offres, bien que bénéfique, amène des problématiques en terme d’interopérabilité, d’intermodalité et de gouvernance, pour préserver une cohérence territoriale au regard d’enjeux plus globaux (environnement, sécurité, expérience usager, modèle économique…).

Intégration du véhicule autonome

La faisabilité technique de faire rouler des navettes autonomes étant désormais démontrée ; il s’annonce pour les années à venir d’une phase traitant de l’intégration de ce nouveau mobile mais aussi de robots-taxis dans les réseaux de transport existants, en veillant à quantifier son réel impact et son acceptabilité.

Amélioration de la couverture de l’infrastructure de recharge électrique

L’un des freins à l’utilisation massive du véhicule électrique tient en partie en la capacité de l’infrastructure routière à fournir un maillage dense en bornes de recharge. Un enjeu sera donc de massifier les infrastructures de recharge, tout en intégrant de nouvelles fonctionnalités d’interopérabilité, de suivi de consommation, de facturation, et de prédiction des besoins en énergie afin de rationaliser l’investissement.

Réduction des déséquilibres territoriaux

La densification des zones fortement urbanisés combinée à une rationalisation des moyens de transport amène une problématique forte pour assurer une accessibilité aux territoires peu denses ou ruraux. Un enjeu dans les années à venir sera de mettre à profit les nouveaux outils numériques pour offrir des solutions de mobilités adéquats à ces territoires.