Rennes Métropole et la mobilité

Les partenaires institutionnels du Programme Mobilités Post-Confinement se prêtent au jeu de l’interview afin de raconter la mobilité de leur territoire et d’exprimer leurs besoins pour répondre aux nouvelles exigences sanitaires. Aujourd’hui : Rennes Métropole.

3 questions à...

Rennes métropole et la mobilité, c’est quoi ?

C’est une métropole de 43 communes qui regroupe 450 000 habitants et nous gérons tous les modes de transport allant du vélo en libre service au métro/bus, etc.

Collectivité pionnière dans l’ouverture des données publiques, la métropole rennaise a particulièrement investi le champ de la mobilité. Dès 2009, avec Keolis, gestionnaire du réseau de transport, Rennes Métropole mettait à profit le potentiel offert par l’open data (une première européenne), puis avec la mise à disposition des données en temps réel bus et métro dès 2012. La construction de la ligne b du métro mais aussi un vaste terrain d’expérimentation, avec la gestion d’un trafic estimé de près de 110 millions de voyages par an en 2021.

Au-delà, Rennes Métropole propose de nombreux services innovants avec notamment :

  • la carte de déplacement KorriGo, multiservices, avec l’accès à des services publics ou universitaires
  • la mise en service de bus électriques standards en 2018, avec l’objectif d’avoir une majorité de bus électriques d’ici à 2025 et d’être à 100 % de la flotte en 2030

Garantir la mobilité pour tous, contribuer à la transition numérique et écologique, et à l'amélioration de la santé publique.

Eric Diserbeau

Les modes doux font également l’objet d’expérimentations, avec le développement de nouveaux outils dédiés :

  • au covoiturage de proximité (afin de limiter le nombre de véhicules entrant en ville) : places de stationnement réservées aux co-voitureurs dans les parcs relais de Rennes Métropole
  • au développement des vélos à assistance électrique en location longue durée (1800 locations annuelles)

Les objectifs de cette politique publique volontariste, régulièrement primée, sont clairs : rechercher des alternatives à l’utilisation en solo de la voiture, provoquer des changements de comportement, garantir la mobilité pour tous, renforcer l’intermodalité à l’échelle du bassin de vie, contribuer à la transition numérique et écologique, à l’amélioration de la santé publique.

Quels sont les enjeux de mobilité du territoire dans une perspective de post-confinement ?

Aujourd’hui nous avons encore une vision peu claire sur ce qui va être demandé.

Nous travaillons déjà sur des propositions de mesures de déconfinement notamment dans les transports collectifs (distanciation sociale / physique dans tous les modes de transport et notamment dans les transports collectifs (bus et métro). De nombreuses questions restent à traiter  comme :

  • Les moyens de respecter la distanciation physique dans les transports (en plus du port obligatoire du masque)
  • Le renforcement de la communication sur les mesures barrières, parler sécurité et redonner confiance
  • Pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas à ce stade prendre les transports collectifs, il faut proposer des nouveaux dispositifs temporaires
  • Aménagements de pistes cyclables avec du matériel temporaire
  • Assurer la sécurité des piétons et permettre la distanciation physique sur la voirie : “élargissement” de trottoirs, zones d’attente devant les commerces
  • Instaurer les conditions pour reprendre le covoiturage

Y-a-t-il des problèmes spécifiques auxquels vous devez faire face et sur lesquels vous êtes particulièrement à l’écoute de solutions innovantes ?

L’enjeu principal est pour Rennes Métropole d’assurer la sécurité sanitaire de tout le monde, répondre aux besoins des habitants tout en conservant les enjeux d’une mobilité durable.

Eric Diserbeau

Directeur de la Mobilité et des Transports

Rennes Métropole

Plus d'informations